Actualités du cabinet – Non-lieu obtenu dans une affaire de proxénétisme


Dans le cadre d’une information judiciaire pour proxénétisme aggravé, Me Juliette Chapelle a obtenu un non-lieu au bénéfice de son client.

Pour lire l’article de presse paru dans le Parisien en date du 25 juin 2018, cliquez ici

Mais parmi ce deuxième coup de filet, figure un jeune de 15 ans, originaire de l’Essonne qui possédait la puce ayant servi à de nombreux échanges entre les proxénètes présumés et qui a été blanchi en début d’année 2018… après 10 mois en centre éducatif fermé et 2 mois de détention provisoire. Lui aussi est une victime collatérale de ce réseau de prostitution : «Il était jeune et cela a eu des répercussions sur sa vie, soupire Me. Juliette Chapelle son avocate qui a obtenu ce non-lieu, en prouvant qu’il s’était fait voler ce téléphone portable. Mon client n’avait même pas de compte en banque et pas d’argent pour lui. Mais la juge d’instruction tout au long de la procédure n’a jamais voulu nous écouter ou nous permettre d’effectuer une reconnaissance vocale sur ces écoutes téléphoniques. On envisage de formuler une demande de dommage et intérêts…