Le droit de vote en prison ou l’échec de l’exercice de la citoyenneté en détention


Aux termes de plusieurs recours et d’une campagne de mobilisation menée notamment par l’association Robin des Lois, Jean-Jacques Urvoas, ancien garde des Sceaux, a annoncé le 5 mai 2017 qu’aucune expérimentation visant à installer des bureaux de vote dans un centre pénitentiaire ne serait effectuée, faute de temps et de base légale.

L’espoir était pourtant immense lorsqu’en mars dernier, l’ex-ministre de la justice s’était engagé à faire une étude de faisabilité pour une éventuelle expérimentation du droit de vote en prison…

Retrouvez l’intégralité de l’article « Le droit de vote en prison ou l’échec de l’exercice de la citoyenneté en détention« , Dalloz Actualité – Le droit en débats, 30 mai 2017