J’ai reçu une convocation au commissariat ou à la gendarmerie, que dois-je faire?


Que contient une convocation au commissariat ou à la gendarmerie ?

Vous venez de recevoir une convocation au commissariat ou à la gendarmerie. Les convocations envoyées ne contiennent généralement aucune autre indication que votre identité, la date et l’heure de convocation, l’adresse du commissariat et un numéro de téléphone.

Pourquoi suis-je convoqué ?

Vous pouvez être convoqué pour plusieurs raisons :

  • en tant que mis en cause dans une affaire pénale. Vous pouvez alors être auditionné sous le régime de la garde à vue (faq, Garde à vue, quels sont mes droits ?) ou sous le régime de l’audition libre (faq, Je suis convoqué sous le régime de l’audition libre, quels sont mes droits ?). A réception de la convocation, il est important de prendre contact avec votre avocat pénaliste qui vous expliquera la procédure et pourra préparer votre défense.
  • en tant que témoin. Vous serez alors auditionné librement au commissariat ou à la gendarmerie. Vous pouvez sur autorisation du magistrat en charge de l’affaire être autorisé à déclarer l’adresse du commissariat ou de la gendarmerie en lieu et place de votre adresse personnelle. Vous pouvez également demander dans les affaires les plus graves être autorisé à témoigner sous identité cachée. A réception de la convocation, il est important de prendre contact avec votre avocat pénaliste qui vous expliquera la procédure et pourra demander à ce que vous puissiez éventuellement bénéficier d’un anonymat relatif à votre adresse ou à votre identité.

Vous pouvez solliciter le cabinet Chapelle Avocat, avocat pénaliste à Paris, en allant sur la page Contact ou en nous envoyant un email à cabinet@chapelleavocat.com