Mise à nu face à la sécurité


Alors qu’il s’était prononcé pour une suppression des fouilles par mise à nu dans les prisons[1], Monsieur Jean-Jacques Urvoas, ministre de la justice, a proposé au Sénat de voter un amendement visant à autoriser les fouilles par mise à nu collectives et aléatoires dans les prisons dans le cadre de l’adoption du projet de loi renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l’efficacité et les garanties de la procédure pénale …

Retrouvez l’intégralité de l’article « Mise à nu face à la sécurité« , Observatoire de la Justice pénale, 15 mai 2016