Référé liberté : droit à un recours effectif


Maître Juliette Chapelle, avocat pénaliste à Paris, a saisi le Juge des référés du Tribunal administratif de Nantes d’un référé liberté (article L521-1 du Code de justice administrative) afin d’obtenir une injonction à l’encontre de l’administration pour qu’un visa soit délivré à sa cliente et qu’elle puisse être entendue par le juge d’instruction dans une affaire criminelle. Maître Juliette Chapelle a soutenu que la décision de refus de délivrance d’un visa court séjour d’entrée en France portait une atteinte grave et manifestement illégale au droit à un recours effectif garanti par l’article 6 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales.

Par une ordonnance du 30 septembre 2019, le Juge des référés du Tribunal administratif de Nantes a fait droit à la demande formulée par Maître Juliette Chapelle.

Lire la décision : TA Nantes 30092019 référé liberté [anonymisé]

Vous pouvez solliciter le cabinet Chapelle Avocat, avocat pénaliste à Paris, en allant sur la page Contact ou en nous envoyant un email à cabinet@chapelleavocat.com